Un stage alterné ou non, quelle différence ?

Le stage alterné est à mi-chemin entre un stage classique et une alternance. Les entreprises sont en général plus enclines à proposer des stages alternés, car elles ont moins de responsabilité d’un point de vue scolaire et légal. Un étudiant qui n’a pas pu obtenir de contrat d’apprentissage ou professionnel pourra quand-même négocier un stage en alternance avec une entreprise, pour ne pas perdre une année scolaire et retenter sa chance l’année suivante.

Conditions d’accès

Pour avoir accès au stage alterné, l’étudiant doit être dans le supérieur et suivre un cursus comprenant minimum 200 heures de formations théoriques.

Le stage alterné n’est pas soumis à un contrat de travail mais à une convention tripartite entre le stagiaire, l’entreprise et le centre de formation.

La convention de stage à une durée maximale de 6 mois. Les jours de travail sont à négocier avec l’entreprise en fonction de la formation théorique, cependant, le volume horaire quotidien et hebdomadaire ne peut pas excéder celui imposé aux salariés soit 7h par jour et 35h par semaine.

Quels sont les avantages pour l’étudiant ?

Le stage alterné a plusieurs avantages pour l’étudiant.

– Favorise l’insertion professionnelle. En effet, l’étudiant a un pied dans le monde professionnel, et va donc acquérir de l’expérience et des compétences à mettre sur son CV pour son futur entretien d’embauche.

– Son expérience va lui permettre d’affiner ses attentes professionnelles. Ainsi, l’étudiant pourra mieux prendre conscience de ce qu’il veut faire et ce qu’il lui reste à acquérir comme compétences pour obtenir le métier qu’il souhaite.

– Au besoin, l’étudiant peut changer de stage et d’entreprise au cours d’une année, sans qu’il n’y ait d’incidence sur sa formation scolaire. L’apprenant garde son statut d’étudiant et tous les avantages associés, comme le CROUS, la bourse, la mutuelle étudiante ou encore une partie des vacances scolaires.

Quels sont les inconvénients pour l’étudiant ?

L’entreprise ne prend pas en charge les frais de scolarité, qui peuvent être élevés notamment dans les écoles privées, contrairement aux contrats d’apprentissage et de professionnalisation.

– La charge de travail peut être sensiblement la même qu’un contrat d’apprentissage ou contrat pro, mais le statut est différent au sein de l’entreprise, avec moins de considération qu’un salarié.

– L’entreprise ne fournit pas de congés payés ni d’autres avantages financiers comme une mutuelle d’entreprise ou des tickets restaurant, sauf si les conditions sont précisées dans la convention de stage

Attention : Un stage à temps plein pendant les vacances peut être plus intéressant qu’un stage alterné tout au long de l’année. Bien que la durée du stage puisse être raccourcie, les heures de travail seront plus condensées pour mener à bien peut-être seul(e) un projet, et le salaire par mois sera plus élevé.

Comment se calcule le salaire lors d'un stage alterné ?

Si le stage excède la durée de 2 mois, une rémunération est obligatoire. La gratification peut varier de 30% à 70% du SMIC selon la convention signée. Le minimum légal est de 3,60 euros de l’heure au prorata du temps de présence dans l’entreprise. Une négociation peut toujours être envisagée pour augmenter ce salaire !

Avantage pour l’entreprise

L’entreprise qui veut accueillir un stagiaire en alternance n’a pas de conditions particulières à respecter pour l’embaucher. Une convention de stage permet d’éviter les contraintes administratives, comme la création d’un contrat de travail, les visites médicales ou l’inscription du jeune dans l’effectif de l’entreprise. Il n’y a aucune charge patronale à payer si la gratification n’excède pas 436,80 euros. Enfin, embaucher un jeune en stage alterné permet de décharger le travail des employés sur lui tout en le formant au besoin de l’entreprise à coût réduit.

Inconvénient pour l’entreprise

Le stagiaire va rester une courte période dans l’entreprise (maximum 6 mois), il faudra donc anticiper rapidement l’après de son départ. Attention également à bien gérer l’éventuelle frustration que peut ressentir le stagiaire à produire la même charge de travail qu’un alternant, sans les avantages et la reconnaissance. Un étudiant est souvent contraint d’accepter le stage alterné pour poursuivre ses études lorsqu’il n’a pas trouvé d’alternance.

Pour tout stage, qu’il soit alterné ou non, Campus Skills propose un outil de suivi pour assurer la bonne montée en compétences du stagiaire. De la même façon que pour un alternant, un calendrier de temps fort est défini et adapté pour le ou les stages.Retrouvez un exemple de calendrier ci-dessous.

Dans le même sujet

L’apprentissage par l’erreur : l’importance des feedbacks

L’apprentissage par l’erreur : l’importance des feedbacks

Nous connaissons tous le mode d’apprentissage traditionnel des cours magistraux. De notre plus tendre enfance aux bancs de l’université, cette méthode est utilisée pour tous les types de cours et de cursus. Cependant, cet enseignement théorique n’est pas le meilleur...

Comment gérer une mauvaise expérience en alternance / stage ?

Comment gérer une mauvaise expérience en alternance / stage ?

Ça y est ! Vous commencez enfin votre alternance tant attendue ou votre stage après des mois de recherche et de nombreux entretiens. Vous avez décroché le job de vos rêves et pas sans peines ! Malheureusement, après quelques jours ou quelques semaines, vous découvrez...

Doceo-formation

Doceo-formation

La crise sanitaire a énormément impacté l’emploi en France et beaucoup se sont questionnés sur leurs motivations. Le marché de la formation étant en plein essor, il représente plus de 32 Milliards d’€ par an. En vue du contexte, un grand nombre opte pour la...

Une question ?

Demandez une démo personnalisée pour le Livret Electronique d’Apprentissage ou pour le eportfolio de compétences

10 + 5 =