Les compétences sont la raison pour laquelle nous nous formons dès notre plus jeune âge. L’évolution des compétences d’un individu se fait naturellement au cours de sa vie, en fonction des besoins que l’on rencontrons (numérisation, travail…).
Mais que signifie réellement « mesurer les compétences » ? Il ne s’agit pas simplement de vérifier l’acquisition de connaissances théoriques, mais bien de s’assurer que les apprenants développent et améliorent des compétences pratiques et comportementales. Cela implique une approche utilisant à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives, des outils traditionnels et numériques.

Mesurer l'évolution des compétences avec un suivi qualitatif & quantitatif des apprenants

L’évolution des compétences se mesure avec un suivi régulier, que ce soit en utilisant des solutions papiers ou numériques. Pour cela, il est pertinent dans certains cas, comme le suivi de l’alternance, de mesurer les mêmes compétences et les mêmes points spécifiques. Ces évaluations s’effectuent de manière soit libre (en laissant l’apprenant écrire de lui-même son avancée) ou de manière directive (avec un questionnaire par exemple). Ainsi, l’évaluation des compétences sera flagrante avec une première complétion d’un rapport en début de formation et en fin de formation. Nous vous conseillons de proposer minimun 3 points d’évaluation des compétences pour pouvoir ajuster la formation le cas échéant.

Ces points s’insèrent dans les points d’étape des formations, qui ne contiennent pas forcément de validation de compétences. Cela permet de gagner du temps et d’avoir une véritable discussion avec l’apprenant concernant le déroulé de sa formation. La validation des compétences se fait par l‘apprenant lui-même, les tuteurs (école et/ou entreprise) et également par les pairs si cela est pertinent. De cette façon, les différentes parties permettent de certifier avec l’avancement des compétences de l’apprenant. En plus de cela, une note est générée avec la validation de compétences pour le rectorat. 

    Les indicateurs clés de résultat

    Pour mesurer l’évolution des compétences des apprenants, des objectifs clairs et définis doivent être proposés en début de formation. Ces objectifs sont par exemple un minimun requis pour qu’une compétences soit reconnue comme validée. De même, la présentation et la visibilité du référentiel de compétences de la formation permet de motiver l’apprenant à s’engager dans sa formation. 

    Le référentiel de compétences de la formation (RNCP ou non) se présente sous forme de blocs de compétences dans lesquelles se trouvent les compétences. Pour bien comprendre une compétence, des critères peuvent être donnés ainsi que des preuves de travails (documents, oral…), explicitant les attendus. Cette grille critériée devient le support de l’apprenant mais aussi des tuteurs pour valider les compétences aux différents points de suivi. 

    En tant que formateur ou responsable du suivi, mesurer les progrès collectifs est probablement fastidieux avec un outil papier. Utiliser un outil numérique qui calcul pour vous l’avancé des apprenants permet de gagner du temps et des ressources au sein d’un organisme de formation. Mieux d’excel, un outil spécialisé analyse pour vous et fait des statistiques d’avancement des progrès collectifs et individuels.

      L'utilisation des résultats pour améliorer la formation

      Les résultats des apprenants sur leur montée en compétences en fonction du référentiel de formation est utile pour les formateurs. En effet, les statistiques permettent de visualiser les points de formation qui doivent être approfondis. De ce fait, si l’ensemble des apprenants sont familiers avec certaines notions, le formateur adapte ses cours pour proposer des sessions plus en phase avec son public. 

      Les feedbacks donnés à l’apprenant sont particulièrement précieux pour lui. De fait, un retour positif va l’encourager sur la bonne voie et un retour négatif va le pousser à modifier certains points. De même, ceux que donne l’apprenant sur la formation avec un questionnaire de satisfaction (du suivi, des cours etc…) permet au CFA d’ajuster ses prestations. C’est un rapport gagnant-gagnant, centralisé sur la plateforme de suivi qui permet dans le même temps de produire des statistiques. De la même manière que pour les apprenants, un retour de la part des entreprises partenaires contribue à l’amélioration continue du CFA. Vous abordez ainsi l’indicateur 32 de Qualiopi avec l’identification et la réflexion sur les motifs d’insatisfaction

      Le suivi des mesures d’amélioration mises en oeuvre à partir des réclamations est également démontrable avec la plateforme. En effet, la mise en place de soutien spécifique pour les apprenants en difficultés limite l’abandon. Cet accompagnement permet également de limiter les ruptures de contrat (alternance, stage) suite à des difficultés d’intégration. Pour limiter les ruptures, la plateforme propose des rapports au fils de l’eau (éditable n’importe quand, au besoin) et des demandes de prise de rdv pour programmer des points plus fréquents. 

      Montrer les résultats de l’évolution des compétences

      L’évolution des compétences de l’apprenant est illustrée par des preuves de travail, comme des images, photos, documents, vidéos ou autre. Sur la plateforme Campus Skills, les preuves de travail se déposent directement dans les compétences concernées. C’est à dire que lors de l’édition d’un rapport de suivi, au moment de la validation de compétences, l’apprenant ajoute le document demandée par les modalités d’évaluation. Ensuite, les tuteurs peuvent visualiser la preuve de travail et valider à leur tour la compétence. 

      Des graphiques de suivi de la montée en compétences sont à disposition pour les utilisateurs. Ils sont disponibles pour chaque bloc de compétences mais également pour chaque compétences, avec les dates de validation. Pour les responsables de formations ou administrateurs de la plateforme, des graphiques globaux et des statistiques montrent également l’avancé des apprenants. A l’extration des livrets en PDF, les preuves de travail ainsi que les graphiques sont également exportés. 

      Montrer l’évolution des compétences en fin de formation est un atout pour l’apprenant pour ses futurs entretiens. En effet, l’extration du livret ou du eportfolio de l’apprenant lui permet de proposer un support aux recruteurs sur ses compétences validées et ses expériences passées. Ce support rassure les futurs employeurs et permet de donner du poids au discours de l’apprenant. 

        Vous souhaitez en savoir plus sur les solutions de suivi de l’apprentissage ?

        Découvrez le Livret d’Apprentissage de Campus Skills.

        N’attendez plus, programmez une démo !

        Dans le même sujet

        L’appropriation de l’indicateur 32 Qualiopi par Campus Skills

        L’appropriation de l’indicateur 32 Qualiopi par Campus Skills

        Comme vous le savez, nous recherchons toujours à optimiser la gestion de nos clients CFA afin de leur faire gagner du temps au quotidien 🚀. La satisfaction client et l’amélioration continue sont donc au coeur nos priorités pour vous proposer une expérience toujours...

        Qualiopi indicateur 9 : Conditions de déroulement

        Qualiopi indicateur 9 : Conditions de déroulement

        L'accès au label qualité Qualiopi est conditionné par la conformité à 7 critères comprenant 32 indicateurs. Dans cet article, nous détaillons l'indicateur 9 du critère 3 "ACCUEIL, ACCOMPAGNEMENT, SUIVI et EVALUATION". L'indicateur 9 s'intitule : "Le prestataire...

        Une question ?

        Demandez une démo personnalisée pour le Livret Electronique d’Apprentissage ou pour le eportfolio de compétences

        13 + 2 =