L’apprentissage, qui avait pendant longtemps une assez mauvaise réputation en France, est de plus en plus apprécié et convoité depuis la réforme de 2018 qui encourage l’apprentissage. En 2021, on enregistre une hausse de 37% des contrats signés en alternance par rapport à 2020. Tous les secteurs d’activité recrutent des alternants mais ceux-ci sont en majorité dans les services, à 70%.

Avantages de l’alternance

Lors d’une reconversion professionnelle, après avoir été habitué à un salaire, retourner sur les bancs de l’école peut être difficile, surtout sans aucun revenu. L’apprentissage peut alors être une solution pour continuer à payer vos charges tout en apprenant un nouveau métier ou de nouvelles compétences. L’alternance présente ainsi plusieurs avantages non négligeables :

  • Un salaire
  • Une expérience professionnelle dans le domaine où vous souhaitez vous reconvertir
  • Meilleure insertion professionnelle à la fin de son apprentissage
  • Aucun frais de scolarité

Condition accès au contrat d’apprentissage

Si les avantages d’un contrat d’apprentissage vous intéressent, cette voie est pour vous si vous respectez quelques critères. Il faut que vous ayez entre 16 ans et 29 ans révolus. Toutefois, si vous êtes reconnu travailleur handicapé, que vous avez un projet de reprise ou création d’entreprise pour lequel vous devez obtenir le diplôme préparé ou que vous être reconnu sportif de haut niveau, vous pouvez conclure un contrat d’apprentissage au-delà de 30 ans.

Condition d’accès au contrat de professionnalisation

Si au contraire vous souhaitez bénéficier d’un contrat de professionnalisation, et profiter du chômage à la fin de votre apprentissage, vous avez également quelques critères à respecter. Il faut que vous ayez entre 16 et 25 ans comme pour un contrat d’apprentissage ou que vous soyez demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus. Si vous bénéficiez de certaines aides comme de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH), du revenu de solidarité active (RSA) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI) vous pouvez prétendre à un contrat de professionnalisation.

Combien de temps peut durer le contrat ?

Un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ne peut pas être à durée indéterminée. Cependant, la durée peut variée plus ou moins longtemps suivant la formation choisie. Par exemple, pour l’apprentissage la période peut aller de 6 mois à 3ans et en cas d’handicape jusqu’à 4 ans. Pour les contrats de professionnalisation, la période s’étend de 6 mois à 1 an, voire 3 ans pour certains cas.

Comment trouver une entreprise ?

Pour trouver une entreprise, le plus simple est de s’appuyer sur le centre de formation auquel vous postulez. Celui-ci a très certainement des contacts d’entreprise, des offres d’emploi, des job dating ou encore un career center. Ne soyez pas timide, c’est l’occasion idéal de trouver son futur employeur.

Vous pouvez également rechercher sur internet et les site comme Indeed (le numéro 1 mondial) , Welcome to the jungle, LinkedIn, Job for Change et bien d’autres ! Faire un tour dans des salons de l’emploi peut également pour aider dans votre recherche, mais n’oubliez pas que pour certaines entreprise comme Schneider Electric, L’Oréal ou d’autres, les recrutements se font tout d’abord sur leur site.

Droits du travail

En termes de droit, pour un apprenti qu’il soit en apprentissage ou en professionnalisation, les mêmes règles s’appliquent puisqu’il est considéré comme un salarié de l’entreprise.

Comment s’assure le suivi entreprise et centre de formation ?

Le centre de formation peut proposer un suivi papier, avec des rendez-vous en présentiel avec les membres du trinômes ou la même chose sous format excel pour vérifier que la formation en entreprise se déroule correctement. Certains centres de formation, pour respecter un label de qualité, utilise des outils automatisés pour le suivi de l’alternance.

Campus Skills propose une plateforme de suivi et de validation de compétences tout au long de la formation. Le suivi est organisé sous forme de rapports à faire dans un calendrier de temps forts. A l’intérieur, une trame peut être à remplir par l’apprenant et ou les tuteurs entreprise et école. La validation des compétences attendues au terme de la formation peuvent également être validées ou auto-évaluées dans les rapports ou dans un espace dédié.

Intéressé par un suivi automatisé de l’apprentissage pour votre centre de formation ?

Découvrez Campus Skills

Dans le même sujet

Les écoles d’ingénieurs mettent en place l’approche compétences 

Les écoles d’ingénieurs mettent en place l’approche compétences 

La construction d'un référentiel intégrant les métiers des filières et les compétences communes de l'école sert de socle à la démarche. La réflexion sur l’intégration de l’approche compétences Les écoles d’ingénieurs dans leur ensemble, Les Mines, le réseau Polytech,...

Une question ?

Demandez une démo personnalisée pour le Livret Electronique d’Apprentissage ou pour le eportfolio de compétences

9 + 7 =