Qui êtes-vous et quel est votre rôle au sein de MediaSchool ?

Je m’appelle Jimi Hemery, je suis chef de projet qualité dans l’équipe de Rosa Luna Palma, en charge principalement du pilotage de la certification Qualiopi.

Et donc pour cela, l’homogénéisation de l’ensemble de nos process au sein du groupe pour l’ensemble des écoles. Être fonction support, apporter mon soutien aux écoles et harmoniser, mettre en place des outils pour les équipes pour qu’elles puissent du coup passer avec brio l’oral de la certification Qualiopi.

Quels sont les enjeux d'un responsable qualité dans le suivi d'apprentissage ?

Dans le suivi de l’apprentissage, je vais être à mon poste, en tout cas de chef de projet qualité, non pas de suivi de proximité auprès des apprentis puisqu’on va avoir des structures au niveau des écoles qui sont staffées pour pouvoir accompagner en proximité les apprentis.

Néanmoins, en tant que chef de projet qualité, je vais avoir une vision globale de cet accompagnement. Voilà donc que je vais plus être dans un système de contrôle et de rassurance sur les outils afin qu’ils soient correctement pilotés plutôt que dans un suivi de proximité.

En quoi la plateforme vous aide à sécuriser la certification Qualiopi ?

Ce qui permet d’encadrer un certain nombre de process qui étaient historiquement déployés avant le livret électronique de l’alternance et qui finalement sont synthétisés en un seul et même outil et donc beaucoup plus simple pour les équipes de prise en main.

Ça permet une information et une prise en main beaucoup plus simple des items ou des indicateurs que les différents campus doivent maîtriser. Je parle par exemple sur le positionnement de nos apprenants en entreprise, sur la progression de leurs compétences en entreprise et sur le suivi que le tuteur école peut faire auprès de son apprenant, et la relation. C’est surtout ça qui importe pour nous aussi, c’est la relation qu’il peut y avoir entre le tuteur école, le tuteur entreprise et l’apprenant.

Donc c’est cette relation tripartite qui est aujourd’hui avec un LEA, est correctement encadrée, qui est un peu la mission finalament d’un centre de formation pour apprentis qui est de s’assurer que l’apprenant en entreprise mobilise les compétences qui sont visées par son diplôme, son titre RNCP.

Combien représente MediaSchool en nombre de campus, de formations et d'apprenants ?

Donc on a aujourd’hui 13 CFA, entitées qui sont au sein de MediaSchool. Donc le nombre de contrats qui sont signés chaque année est aujourd’hui de 4 500 répartis sur nos 13 CFA.

Combien de processus de suivi d'apprentissage avez-vous mis en place sur la plateforme ?

On a plusieurs processus qui sont synthétisés dans cet outil LEA. Moi, j’en ai résumé 5, à la fois le positionnement de l’entreprise qui était quelque chose qui est fait dans un process différent qui aujourd’hui est beaucoup plus cadré puisqu’avec l’intégration du CV et de la fiche poste directement sur le LEA, ça nous permet de maîtriser justement le positionnement des apprenants en entreprise.

Le deuxième est la progression des compétences en entreprise qui se faisait différement avant, qui aujourd’hui est centralisé sur un outils qui est le vôtre, qui permet d’avoir une vue très synthétique et globale de la progression des compétences.

Le troisième c’est cette relation tripartite, tuteur école, tuteur entreprise et apprenants qui aujourd’hui se simplifie dans une mise en relation et dans un suivi de proximité afin de générer justement des rendez-vous auprès des tuteurs entreprise. Quand le besoin se fait sentir par un décrochage de l’apprenant ou par une volonté de comprendre un peu mieux le positionnement de l’apprenant dans l’entreprise, aujourd’hui, ça nous permet justement de pouvoir piloter correctement ces rendez-vous, ces relations qu’on peut avoir et de les synthétiser via le compte rendu qu’on peut laisser sur le LEA.

La quatrième partie va être sur ce qu’on va commencer à développer, à savoir le questionnaire de satisfaction qu’on peut transmettre au tuteur entreprise qui permet de recentrer finalement, et récolter un niveau de satisfaction et un degré de satisfaction de tuteurs en entreprise. Avec des systèmes de relances, donc de manière beaucoup plus simple, beaucoup plus homogénéisé.

Le cinquième processus finalement, qui a été synthétisé dans le LEA, est une des quatorze missions du CFA qui est de favoriser la mixité, lutter contre la discrimination, le harcèlement et tout cela en fait, a été intégré dans la LEA via une signature des apprenants, des tuteurs entreprise et des tuteurs entreprise d’une convention respect et qualité.

Dans le même sujet

Interview MédiaSchool : Recap

Interview MédiaSchool : Recap

En ce mois de Mars 2022, l'équipe Campus Skills est allée à la rencontre de son client MédiaSchool. Nous sommes ressortis de cette visite avec des témoignages de nos différents interlocuteurs et utilisateurs de la plateforme. Retrouvez l'avis, l'expérience et le ROI...

Interview MédiaSchool : Directrice des relations extérieures

Interview MédiaSchool : Directrice des relations extérieures

Je m'appelle Audrey Salaün, je suis Directrice des Relations Extérieures de deux écoles du groupe MediaSchool, l'IEJ Paris et SupdeProd. Je gère 200 apprenants sur les deux écoles dont 160 en apprentissage et donc je suis ces 160 apprentis sur la plateforme LEA depuis...

Une question ?

Demandez une démo personnalisée pour le Livret Electronique d’Apprentissage ou pour le eportfolio de compétences

9 + 2 =