Il est très difficile de ne pas abandonner après des réponses négatives pour une alternance ou un job. Personne n’aime voir sa candidature rejetée mais gardez à l’esprit qu’un recruteur ne vous rejette pas vous personnellement, mais uniquement votre CV. Il ne faut donc pas baisser les bras et rester positif, vous n’êtes pas « nul ».

Si vous n’avez pas d’expériences significatives, vous trouverez des conseils pour améliorer votre CV juste ici. Si au contraire vous avez de l’expérience, cela veut peut-être dire que vos expériences et compétences ne sont pas assez mises en valeur sur votre CV. Assurez-vous de bien articuler votre CV en fonction des compétences demandées par l’entreprise.

Contactez systématiquement l’entreprise qui ne vous a pas retenue pour avoir un retour sur votre candidature, dans une optique d’amélioration (manque d’expérience, pas de corrélation entre votre profil et le poste etc…).

Si vous n’avez toute fois pas d’alternance à la date butoir prévue par votre école, voici quelques idées pour ne pas perdre votre année scolaire.

1. Découvrir de nouveaux horizons : Voyage humanitaire

Un voyage humanitaire, quel qu’il soit présente plusieurs avantages. En effet, un voyage va vous permettre de vous améliorer voire d’apprendre une nouvelle langue. Si vous souhaitez un emploi avec des relations internationales cette expérience sera un plus. Vous pourrez également rajouter des lignes à votre CV, que ce soit en termes de compétences ou de centre d’intérêt (si vous visez des entreprises engagées, votre voyage humanitaire montrera que vous souhaitez être utile et poursuivre vos actions en accord avec vos valeurs et celles de l’entreprise).

2. Acquérir de l’expérience professionnelle : Travailler

La plupart des refus de candidatures des alternants met en cause le manque d’expérience. Pour pallier le problème, quoi de mieux qu’un an de travail dans le domaine qui vous intéresse ? Vous n’allez pas forcément décrocher le job de vos rêves, mais vous aurez le mérite de connaitre le secteur d’activité que vous visez (enjeu majeur, opportunité…) !

Si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de travailler dans une entreprise, pas de panique ! Beaucoup d’associations et d’ONG recrutent pour différents jobs, comme la Croix Rouge par exemple.

Une année de travail vous permettra d’acquérir de nouvelles compétences, et également d’être plus légitime pour négocier votre futur salaire ou un contrat de professionnalisation.

3. Mieux cibler le métier qui vous plaît : essayer différents métiers

Vous hésitez entre plusieurs métiers dans un domaine ou vous ne connaissez pas la différence entre plusieurs dénominations ? C’est l’occasion pour vous de découvrir les métiers qui vous attirent. En intérim ou en CDD, avoir différentes expériences peut vous faire changer d’avis sur votre parcours ou au contraire vous conforter. Les expériences courtes vont vous permettent de les comparer et de les prolonger si vous êtes satisfait, avec peut-être une alternance à la clé, puisque vous aurez déjà un pied dans l’entreprise.

Essayez cependant de rester dans un domaine d’activité, pour pouvoir justifier aux futurs recruteurs vos choix de travailler dans ce domaine et appuyer votre motivation. Un métier qui se rapproche au plus possible de ce que vous souhaitez faire sera un plus non négligeable.

4. Réfléchir à son orientation

Il est temps pour vous de réfléchir à votre parcours scolaire. Etes-vous sûr que vous avez choisi la bonne voie ou avez-vous choisi par la force des choses ? Si vous n’êtes pas certain que votre choix est le meilleur, vous pouvez remplir votre IKIGAI (juste en dessous). Cela vous permet de définir ce qu’y vous rend heureux dans la vie est potentiellement vous donner des pistes de métier en accord avec vos valeurs.

Ikigaï pour trouver son orientation et son domaine d'alternance

Si au contraire vous êtes convaincu de votre orientation et que votre IKIGAI le confirme, il existe peut-être d’autres voies pour arriver à votre but. Par exemple, pour entrer dans une Business School, vous n’êtes pas obligé de faire une prépa, mais vous pouvez entrer via un concours passerelle après un DUT, licence ou autre.

5. Formation en rentrée décalée

Pour le début de l’année scolaire (en général septembre/octobre) il est peut-être trop tard pour signer un contrat d’alternance. Pas de panique ! De nombreuses écoles vous permettent de commencer votre cursus sans alternance jusqu’à une date limite. L’alternance n’est pas la seule solution pour continuer votre année scolaire, vous pouvez aussi opter pour le stage alterné. De nombreuses écoles acceptent cette expérience, il suffit de se renseigner auprès de l’équipe pédagogique.

Si toute fois vous n’avez pas de contrat après cette date ou que vous ne voulez pas tenter l’expérience, renseignez-vous sur les formations que vous pouvez intégrer en cours d’année.

Il existe également des formations en ligne qui peuvent se faire à son rythme pour acquérir de nouvelles compétences. Par exemple, si vous souhaitez vous spécialiser dans le marketing digital, vous pouvez suivre la formation « Les fondamentaux du marketing digital » par Google qui est totalement gratuite. Ces formations sont des atouts pour vos prochains entretiens.

6. Service civique et bénévolat

Vous trouverez beaucoup de services civiques de tous styles (infirmier, évènementiel…) dans votre région. Vous pouvez vous engager de 6 à 12 mois en fonction de vos besoins et le coupler avec un cdd ou un intérim.

De plus, s’engager dans une action de bénévolat vous permettra d’acquérir de l’expériences et de nouvelles compétences avec la quasi-certitude d’être accueilli les bras ouverts. Vous serez donc utile pendant toute la durée de vos actions et contribuerez à améliorer la vie des autres.

7. Développer son eportfolio

Un eportfolio de compétences est un atout pour vos entretiens d’embauche. Il répertorie toutes vos expériences professionnelles, associatives ou autre, plus en détails que sur votre CV en les associant à des compétences qui sont ainsi illustrées.  Un eportfolio claire, ordonné et rempli correctement fera gagner du temps aux recruteurs et vous donnera un avantage : appuyer encore plus vos expériences et votre légitimité au poste visé.

Votre eportfolio peut-être fourni par votre école mais vous pouvez le compléter à n’importe quel moment, même après votre formation. Si vous souhaitez changer de métier ou d’entreprise après des CDD ou CDI, vous pourrez le mettre à jour.

Dans le même sujet

Eportfolio, pour quoi faire et comment faire ?

Eportfolio, pour quoi faire et comment faire ?

Le eportfolio de compétences est de plus en plus utilisé par les organismes de formation et par les apprenants qui cherchent à prouver à de futurs employeurs leur savoir-faire. A l’heure de France Compétence et des enjeux d’insertion de la jeunesse de notre pays,...

Le livret pédagogique digitalisé

Le livret pédagogique digitalisé

Le livret pédagogique digitalisé :  pour un suivi de la montée en compétences en formation initiale et continue Que nous dit l’économie française dans cette période complexe cumulant forte inflation et crise de l’énergie ? Que l’économie a besoin de compétences pour...

Nouvelles fonctionnalités – Avril 2023

Nouvelles fonctionnalités – Avril 2023

Campus Skills est en constante innovation, c’est pourquoi notre interface peut se modifier tout en s’enrichissant de nouvelles fonctionnalités. Toute l’équipe est fière de vous présenter  les nouveautés 2023 disponibles dès maintenant sur la plateforme.Une toute...

Une question ?

Demandez une démo personnalisée pour le Livret Electronique d’Apprentissage ou pour le eportfolio de compétences

11 + 7 =